Gressins ou Grissinis ?

Le Gressin ou Grissini est un petit pain très fin allongé sur 25 cm, sec et friable issu de la cuisine italienne traditionnelle. Aujourd’hui c’est un ingrédient à la mode très utilisé dans les restaurants.

Mais connaissez-vous son histoire et ses origines ? Voici un panorama de l’histoire du gressin, de sa création à son utilisation dans les restaurants.

Les origines du Gressin

Le Gressin est originaire de la région de Turin en Italie et sa création remonte au XIVème siècle. Il fut apporté à la maison royale par le boulanger Antonio Brunero.
On dit qu’il fut administré et prescrit par le docteur Pecchio à Vittorio Amedeo II de la Maison de Savoie en vue d’un sevrage.
Napoléon l’apprécia tellement qu’il l’importa en France à Paris pour l’impératrice Marie-Louise afin de l’émietter dans sa soupe. Des membres de la Cour Royale ont même été immortalisés mangeant un gressin.

Anecdote: le gressin turinois était plus large, plus long que le gressin actuel que l’on consomme et souvent torsadé. Il peut atteindre les 80 cm !

Attention à ne pas confondre avec les gressins appelés rosquilletas originaires d’Espagne.

La composition du Gressin

Le Gressin est façonné à la main à l’aide d’ingrédients naturels et sains tels que la farine complète, des graines de sésame, de l’eau, de l’huile d’olive comme à l’identique du pain. Il peut contenir également une grande quantité de sel !

Son avantage réside dans son apport plus faible en graisses et une meilleure digestion que le pain. Attention tout de même à ne pas en consommer dès les premières heures de la journée !

Son utilisation dans les restaurants

Il est servi et grignoté en amuse-gueules dans les restaurants plus particulièrement spécialisés dans la cuisine italienne en attendant l’arrivée des plats.

Vous trouverez de nombreuses recettes de gressin à consommer sans modération !

Des gressins vous seront servis en guise d’apéritif lors de votre repas au 80.