80, avenue du Général de Gaulle 94160 Saint-Mandé
01 43 74 55 48, resa@le80.fr
Sous le controle du Beth Din de Paris
Yes

Sous la surveillance du
Rabbinat Loubavitch de France

Tempio Maggiore Israelitico : La Grande Synagogue de Florence

Sur 62 millions d’habitants, près de 35000 juifs vivent aujourd’hui en Italie. Il y a dont un patrimoine juif important dans « l’île de la rosée divine », traduction des trois mots hébreux I-tal-yah.

Tempio Maggiore Israelitico

La Grande Synagogue de Florence, en italien, Tempio Maggiore Israelitico, est une synagogue située via Farini, dans le centre historique de Florence.C’est en 1868 que David Levi, président de l’Université Israélite, fait don par testament de ses biens pour la réalisation d’une nouvelle synagogue à Florence.

La communauté juive fait alors l’acquisition d’un terrain dans les alentours du nouveau quartier de Mattonaia et de la Place d’Azeglio. En 1874 un concours d’architectes est organisé par la communauté et les architectes Marco Treves, Mariano Falcini et Vincenzo Micheli seront choisis pour la construction de la plus grande synagogue de l’époque.

Les travaux commencent alors et dureront huit ans, de 1874 à 1882, pour la somme considérable à l’époque d’un million de lires italiennes. Marco Treves, le seul juif parmi les trois architectes, est considéré comme l’inspirateur du style de la synagogue et se serait inspiré de l’Église Sainte Sophie de Constantinople, ancienne appellation historique de l’actuelle ville d’Istanbul. L’inauguration par le Grand Rabbin de Florence Jacob Maroni a lieu le 24 octobre 1882.

La Grande Synagogue de Florence

Le synagogue s’élève au milieu d’un sublime jardin verdoyant, riche en plantes exotiques, fermé par des grilles en fer forgé fabriquées à Sienne. La façade du bâtiment est en travertin blanc et marbre rose. Sa magnifique coupole en cuivre vert fait partie intégrante du panorama de la ville.

Cette synagogue fait partie des synagogues dites “de l’émancipation” liée à la période historique du laïcisme national après l’occupation de Rome par les troupes de Victor Emmanuel II en 1870 et l’excommunication du Royaume d’Italie par le Pape Pie IX. L’influence du catholicisme dans la vie publique diminue alors fortement.

La construction du patrimoine juif en Italie

L’histoire de la communauté juive florentine est racontée dans le musée situé au premier étage et fondé en 1981. La première partie reconstitue l’histoire des Juifs à Florence, avec une maquette précise du vieux ghetto, créé en 1571, où le duc de Florence, Cosme Ier, avait contraint les juifs à s’installer leur interdisant la ville. La seconde partie présente des objets cérémoniels hébraïques.

Chez le 80, nous préparons des plats authentiques et succulents qui respectent les traditions juives. Notre menu est entièrement casher. Réservez-vite une table, nous vous accueillerons avec plaisir !